Comment vous est venue la passion pour les orages ?

Partage d'informations, bon plans, projets communautaires, liens utiles...
Répondre
Avatar du membre
Mickaël Cayla
Ancien
Messages : 3901
Enregistré le : jeu. juil. 06, 2006 12:47
Localisation : Sjælland - DENMARK

Comment vous est venue la passion pour les orages ?

Message par Mickaël Cayla »

Bonsoir,

Comme le titre l'indique, comment vous est venue votre passion pour les orages ?

Personnellement, c'est grâce à un orage non prévu. Il a donné une très intense activité électrique (un coup de foudre est tombé sur notre compteur donc, cour-circuit et feu...) il pleuvait à torrent.
De cette nuit inoubliable, j'ai également hérité de la passion prévisionnelle*...

Date: nuit du 1 au 2 septembre 2004.
* = l'envie de faire des prévisions.

P.S: si cette question a déjà été posée, veuillez m'en excuser.

amicalement
mick

Avatar du membre
bourdilloud
Habitué
Messages : 109
Enregistré le : jeu. juil. 06, 2006 17:03
Localisation : Estavayer-le-lac (Suisse)
Contact :

Message par bourdilloud »

Passionné depuis peu! Juin 2006
Je suis intéressé depuis longtemps par les tempêtes, les tornades et autre phénomène météorologique. Mais sans vraiment connaître le sujet.
Puis, étant photographe amateur, j’ai toujours été fasciné par les images d’orages. Un jour, j’ai vu une photo de Nicolas Gascard dans un journal local. Ce jour-là, je me suis promis de réaliser un cliché d’éclaire.
J’ai donc tapé « photo foudre » sur un moteur de recherche et je suis tombé sur le site Chasseurs-orages.com qui m’a appris beaucoup sur les orages et j’ai découvert là une communauté sympathique et attachante (que je remercie au passage).
Et depuis, je ne peux plus m’en passer !

Mike

Avatar du membre
Mickaël Cayla
Ancien
Messages : 3901
Enregistré le : jeu. juil. 06, 2006 12:47
Localisation : Sjælland - DENMARK

Message par Mickaël Cayla »

Ha oui, et ben voilà comment naît une passion, grâce à CO et à Nicolas Gascard :lol:
mick

Avatar du membre
guillaume
Habitué
Messages : 193
Enregistré le : dim. sept. 17, 2006 11:58
Localisation : lattes a coté de montpellier
Contact :

Message par guillaume »

Salut à tous,
moi ma passion est toute récente et je la dois à un ami.
En effet, mon pote s'est acheté un reflex en juin 2006. Son appareil m'a intrigué car je n'y connaissais rien en photo. Il me l'a preté et j'ai vu que faire de la photo ca me plaisais. Je me suis donc acheté un bridge dont le prix etait dans mon budget. Un jour, ce meme pote m'a donné le lien vers le site des CO et en voyant les photos, je suis rester bouche baie. Je me suis décidé alors à faire des photos d'orages et de nuages et depuis je me rend compte qu'a regarder le ciel beaucoup plus qu'avant et bien je loupai avant beaucoup de choses magnifiques....
Je dois donc un grand merci à ce pote, qui m'a fait découvrir la photo mais aussi le site des CO. Et un grand merci à l'équipe des CO pour avoir fait ce site ainsi que ce forum très instructif !!!!

Avatar du membre
Hoshi
Habitué
Messages : 634
Enregistré le : ven. juin 16, 2006 11:04
Localisation : Corrèze (Brive)

Message par Hoshi »

Ma passion remonte à ma plus tendre enfance (wah, super poétique, je dois avoir l'air vieille :lol: ).

Depuis que je suis petite j'ai toujours aimé regarder les orages, avec un mélange d'admiration, de crainte, et de fascination. D'ailleurs, dans les deux premiers jours de ma naissance, il paraît qu'il y avait un gros orage (voilà, traumatisée dès le début). J'ai grandi tranquillou, en regardant les éclairs au chaud dans la maison.
Quand j'ai eu 15 ans, j'ai commencé à ressentir les orages à l'avance (oué ok, tout le monde ne va pas y croire, mais j'ai rien à prouver, je sais juste que depuis ce temps là, ça n'a jamais raté). En pleine nuit par exemple, quand ils étaient encore trop loin pour les entendre ou en voir les lueurs, je me réveillais, le coeur battant à 100 à l'heure, et ayant la sensation d'étouffer. Une fois levée, je débranchais tout, j'ouvrais les fenêtres, et au bout d'un quart d'heure ou plus, les premières lueurs apparaissaient au loin. Seulement à cette époque, je ne l'avais pas compris comme ça, et ça me faisait très peur d'avoir ces sensations. Le pire c'était il y a environ 3 ans, où un orage était passé très rapidement et ne paraissaît à priori pas violent. Seulement d'un coup je me suis sentie très mal (alors que je ne le regardais pas, j'essayais de me détendre dans la chambre avec de la musique, volets fermés), et j'ai même commencé à en pleurer. D'un coup je suis descendue en 2 secondes à la cuisine (oui, à l'étage sous les combles c'était moins rassurant), je me suis bouchée les oreilles... et la foudre est tombée à deux reprise à côté de la maison, dans un bruit incroyable et faisant tout trembler. C'est là que j'ai compris le rapport avec les sensations que j'avais. Depuis ce jour, j'ai commencé à regarder les orages autrement, avec encore plus de fascination... J'ai traîné un peu partout sur le net, à lire des docs sur les chasseurs de tornades, orages etc... Et puis cet été... Je suis tombée sur le site, ce qui m'a définitivement convaincue de tenter ma chance, et dans la mesure du possible j'ai fait en sorte d'avoir un bien meilleur appareil que le précédent...

Actuellement j'hiberne... mais la passion reste :D

Charlot 94
Ancien
Messages : 477
Enregistré le : jeu. févr. 16, 2006 20:07
Localisation : Le Perreux (94)

Message par Charlot 94 »

Salut les gars, ben ma passion pour les orages est venue un peu comme Bourdilloud, grâce à des sites comme celui-la et à la richesse des informations sur le net, découvert il y a seulement 3 ans, en tapant des mots simples sur google comme foudre, orage...
Cette passion à pris maintenant le desssus de celle de l'horticulture qui elle était présente depuis ma naissance.

J'ai malgré tout toujours été passionné par la météo. Depuis tout petit j'ai été et suis encore un vrai accro du vent. Juste devant ma chambre, j'ai 6 bouleaux. Des arbres qui m'ont véritablement fascinés, et me fascinent encore dès qu'il y a un coup de vent, une bourrasque... La façon dont ils se mouvent, prennent les rafales, le bruit sombre dans les rameaux l'hiver, et ceului dans les feuilles l'été, la torsion et la flexion du tronc, des branches, le tout combiné avec divers éléments extérieurs, tel que le sifflement dans les fils, le mouvement général que peut produire ce phénomène pourtant invisible, capable de transformer un environnement d'habitude si calme en un véritable chaos. Dieu sait que j'en ai fait des veilles très tardives pour observer ces arbres dans la tempête. Réçemment j'ai fait presque fait nuit blanche pour pouvoir les admirer dans la tempête, qui finalement n'a pas été aussi forte. Si il faillait sécher les cours ou ne pas aller bosser pour le bonnheur de les ragarder, la question ne se posait même pas, c'est vous dire!

Cette drogue était si puissante, que tout les soirs avant de sortir de l'école, il fallait que je sélectionne une herbe dans un coin laissé en friche, que je l'étudie pour savoir si elle "pliait bien" et que je l'emporte si elle était convenable. Desfois ça prennait du temps! Il y a encore bien d'autres choses à raconter à ce sujet mais j'ai un peu honte après, alors j'a m'arrête là! :oops: :D

Tout ça pour dire que si ces arbres n'avaient pas été plantés, je n'aurais peut-être jamais été intéressé par la météo et par les orages.

Aller je m'arrête là sinon ça va flooder lol!

Charlot 94
Ancien
Messages : 477
Enregistré le : jeu. févr. 16, 2006 20:07
Localisation : Le Perreux (94)

Message par Charlot 94 »

Hoshi a écrit :Quand j'ai eu 15 ans, j'ai commencé à ressentir les orages à l'avance (oué ok, tout le monde ne va pas y croire, mais j'ai rien à prouver, je sais juste que depuis ce temps là, ça n'a jamais raté). En pleine nuit par exemple, quand ils étaient encore trop loin pour les entendre ou en voir les lueurs, je me réveillais, le coeur battant à 100 à l'heure, et ayant la sensation d'étouffer.

Ca te le fais encore cette sensation? N'empêche t'es sûr de ne rater aucun orage avec ça.

Mon père connaissait un proche qui s'était fait foudroyer une fois en Corrèze, dans un petit village (La Mongie je crois situé dans le plateau de Millevache). Il avait été projeté à plusieurs mètres. Depuis, à chaque fois qu'un orage commençait à se former tous ses poils, ses cheveux se dressaient sur lui. Apparemment cette sensation ne l'a jamais quitté.

Avatar du membre
Damien_49
Ancien
Messages : 472
Enregistré le : sam. janv. 28, 2006 04:42
Localisation : Ancenis (limite 44-49)
Contact :

Message par Damien_49 »

Moi depuis tout petit j'ai été successivement fasciné par la Terre, puis la Géologie et enfin vers le lycée j'ai vraiment décidé de me consacrer aux sciences de la Terre. Direction Fac de Géographie, puis spécialisation en Géographie Physique-Géomorphologie et enfin au niveau Licence-Maitrise en Climatologie. Ma prof de climato s'appellait Mme Tonerre. Ca s'invente pas ^^

J'ai fait ces études, vraiment pour assouvir ma passion et pas forcéement en faire un métier. (car après j'ai fait d'autres études plus terre à terre et axé sur l'entreprise - rien à voir ^^)

Cela fait maintenant 10 ans que parmi toutes ses passions j'ai vraiment un faible particulier pour les orages.

La photo s'est venu par contre très très tard. Il y a seulement moins de 2 ans.
Image

Avatar du membre
Hoshi
Habitué
Messages : 634
Enregistré le : ven. juin 16, 2006 11:04
Localisation : Corrèze (Brive)

Message par Hoshi »

Charlot 94 => Oulà oui, cette sensation ne m'a jamais quittée, et j'essaie d'en tirer profit, mais il y a des fois où c'est pas facile.

En fait, l'avantage c'est comme je le disais en pleine nuit: c'est génial pour tout prévoir, tout débrancher, préparer l'apn, etc... Je ne rate rien, je me réveille vraiment automatiquement, il y a encore des fois où ça m'épate vraiment!
Ce qui est moins facile c'est déjà la sensation quand elle est forte. Tantôt c'est le coeur qui bat et la sensation d'étouffement, et là je comprends directement. Tantôt je suis à fleur de peau, vraiment sous les nerfs! Un exemple: cette année, jeudi 26 octobre. Il devait être entre 20h et 20h30, et à priori pas d'orages prévus, du moins rien n'en annonçait, et puis franchement j'avais autre chose à faire (un td à la fac pour le lendemain). J'avais tous mes docs pour faire mon td, j'ai fait mon plan tranquille, et dans la vie je suis généralement tranquille. Sauf que... Pour une bêtise j'ai piqué une crise de colère incroyable (non, j'avais pas mes histoires de filles), j'ai hurlé sur mes parents, j'ai pété un stylo bic que j'ai balançé par terre (ça ne m'étais jamais arrivé de casser des trucs) etc... Mais vraiment pour rien! Sauf que j'avais une tension pas possible en moi, je n'arrivais plus à me calmer.10min plus tard, assise à mon bureau, j'entends deux bon gros coups de tonnerre. Ca a été juste ça pour la soirée, mais voilà ce que ça m'a provoqué. Après, je me suis sentie aussi calme que s'il ne s'était rien passé. En fait, le seul problème de ce "don", c'est quand j'ai ces sensations et que sur le coup je ne fais pas le lien... Dans ces moments je n'arrive pas à me calmer toute seule :?

Philippe Talleu
Ancien
Messages : 1109
Enregistré le : sam. janv. 21, 2006 14:44
Localisation : les Flandres nord de la France
Contact :

Message par Philippe Talleu »

cela ne m'étonne pas Hoshi,
je suis énervé aussi à l'approche d'un orage,
l'impression de cet air ambiant électrique énervant et stimulant à la fois
c'est aussi une réalité scientifique, avec la modification électrique de l'air ambiant

Phil :wink:

Avatar du membre
Hoshi
Habitué
Messages : 634
Enregistré le : ven. juin 16, 2006 11:04
Localisation : Corrèze (Brive)

Message par Hoshi »

:lol: C'est clair, ça n'a rien de paranormal... Ca doit être comme les animaux, c'est être sensible à la polarisation de l'air...

Mais le truc du jeudi c'était quand même dingue... Il faisait nuit, les volets étaient fermés, je ne m'y attendais pas du tout, j'avais vraiment aucun moyen de savoir, et pourtant! L'essentiel c'est que je sache à quoi c'est dû sinon il y a des fois où je deviendrais folle!

adri
Habitué
Messages : 71
Enregistré le : lun. oct. 02, 2006 20:55
Localisation : avot (40 km de dijon ;15km d'is sur tille)
Contact :

Message par adri »

Salut a tous :D

Ma passion est née en mai 2004 apres un orage qui a fait pas mal de degats dans mon village
( branche cassées, tuile envolées, maison inondées en l'espace de 10 minutes ). A partir de cette date j'etais à la fenetre des
qu'il y avait le moindre coup de tonnerre.
Plus tard en juin 2006, j'ai eu la chance d'avoir mon apn alors qu'un orage d'une tres forte violence c'est formé au dessus de moi
Puis j'etait de plus en plus "electriser" à l'approche d'un orage
Ensuite j'ai cherché sur internet " orages " "foudre"et j'ai trouvé beaucoup de sites sur les orages ou
j'ai un peu enrichi mes connaissances et puis j'ai decouvert le site chasseurs d'orages et la ça a ete le declic finale

Maintenant des qu'il y a un orage je peut plus tenir en place et c'est partie pour les photos pendant des heures
fana d'orages et de touts les phenomene meteo violent

Avatar du membre
William Lapenderie
Ancien
Messages : 667
Enregistré le : mar. juil. 04, 2006 10:24

Message par William Lapenderie »

Salut !

Pour ma part cette passion remonte également à l'enfance. Un coup de foudre est tombé très proche de moi quand j'avais 6-7 ans sur un terrain de football. Quelle idée aussi de se mettre sur un terrain de foot quand il y a de l'orage...bref à 6 ans on manque un peu de discernement!
Après ça je voulais en savoir plus, comment ça marche?Pourquoi?Comment?

Par la suite je rejoins beaucoup Damien, les sciences de la Terre (volcanologie, sismologie, géomorphologie) j'adore ça. Donc idem, direction fac de Géo, mais là c'est le drame: allergie à la fac, les cours étaient super mais alors ce système me convenait pas du tout. Résultat, direction ecole d'ingenieur en Environnement à Annecy. La encore ça me branche pas, on parlait des vaches sans arret...

Je me dirige sur tout autre chose désormais dans le professionnel (Police Nationale) mais je pense un jour reprendre mes études en climato. Et cette passion ne m'a jamais quitté. Au collège je faisais des exposés sur les Tornades et le "pseudo" réchauffement climatique (une question sur laquelle il faudrait débattre car les avis divergent).
La photo je m'y suis mis cette année, je voulais avoir MES clichés et pouvoir apprendre sur le terrain. C'est surtout un moyen d'approcher un peu plus près la nature et esperer, comme chacun d'entre nous je suppose, immortaliser quelque chose d'exceptionnel (utopique me direz-vous) surement oui, mais l'espoir fais vivre...

A bientôt !

William

Avatar du membre
WxQuebec
Nouveau membre
Messages : 27
Enregistré le : sam. oct. 28, 2006 03:53
Localisation : Montreal, Quebec, Canada
Contact :

Message par WxQuebec »

Pour ma part, je me souvient moi et ma mère, on regardait les orages sur le balcons... je n'avais que 3 ans....

Mais le tout a débuté grâce a l'astronomie car je suis astronome amateur depuis 1985. Donc qui dit astronomie dit cieux dégagés. Je m'étais donné comme objectif d'apprendre à "lire" les nuages afin de savoir s'il fera beaux ou pas... Donc, la météo commençait à m'intéresser de plus en plus.

En 1999, j'ai vécu la furie de vents a plus de 120km/h èa cuse d'un Derecho, depuis ce temps je suis accro :P

C'est mon histoire (version abbrégée)
Gaetan Cormier

Répondre