ambiances astronomiques [postez ici ]

Astronomie, aurores boréales, ciel, nature et paysages...
Avatar du membre
Sébastien Fraud
Habitué
Messages : 393
Enregistré le : dim. mai 22, 2011 22:25
Localisation : Montpellier
Contact :

Message par Sébastien Fraud »

C'est pas mal pour une première ^^ Un conseil avec le Tokina, évite au maximum de l'utiliser à F/2.8, surtout sur de la photo d'étoiles, ça pardonne pas... Mieux vaut perdre quelques diaph mais gagner en piqué.

Avatar du membre
Matthieu Vessiere
Habitué
Messages : 574
Enregistré le : sam. juin 15, 2013 12:28
Localisation : La Ciotat (Bouches-du-Rhône)

Message par Matthieu Vessiere »

Merci du conseil, de toutes façons en pose unique je pourrais tester plusieurs choses pour comparer les résultats ;)

J'ai lu que niveau ISO on peut monter facile à 3000 voire 3600, ca risque pas de sortir vraiment trop bruité et être inexploitable avec autant d'ISO?

A 800 ISO je trouve déjà que le bruit est hard alors à 3000 j'immagine :shock:

Pour le reste j'ai à peu pres compris comment faire. Une mise au point parfaite, pour le diaph je testerais à 2.8 et en fermant un peu pour comparer, des poses de pas plus de 20-25sec pour eviter le filé d'étoiles (je pense rester sur 20s à 11mm) et de la patience pour le traitement :D

Par contre seb si t'as une methode précise pour débutant pour gerer correctement une photo avec plusieurs poses, genre 20 poses + dark etc... pour essayer d'en faire une dans les règles de l'art quand j'aurais le temps, je suis preneur. Je pense que ce serait vachement intéressant de maitriser un minimum cette technique qui n'est pas des plus simples, avec derriere DeepSkyStacker par exemple pour assembler tout ça.

Je pense que le jour ou je me refais de la voie lactée j'irais faire un tour au plateau de valensole, c'est sympa par la-bas ;)
Nikon D610, Nikon 35mm f/2.8, 50mm f/1.8 et 85mm f/1.8, Samyang 14mm f/2.8
ImageImage

Avatar du membre
Sébastien Fraud
Habitué
Messages : 393
Enregistré le : dim. mai 22, 2011 22:25
Localisation : Montpellier
Contact :

Message par Sébastien Fraud »

Pour les pré-traitements j'ai toujours utilisé Iris, qui n'est pas très user-friendly mais a tout ce qu'il faut. Sa doc est assez complète.

Pour la prise de vue ce n'est pas sorcier : x poses, suivies d'une quinzaine de flats (surface uniforme éclairant l'objectif, un écran de portable peut fonctionner, et un temps de pose faisant en sorte que l'histogramme soit rempli au niveau des 2/3), une quinzaine de darks (cache sur l'objectif, même temps de pose), et une quinzaine d'offsets (cache sur l'objectif, le plus court temps de pose disponible).

En ce qui concerne les ISO ça dépend de ton APN. Après, plus tu montes en ISO, plus tu vas perdre en détail parce que tu compenseras avec la réduction de bruit... Il faut trouver le bon équilibre.

Avatar du membre
Matthieu Vessiere
Habitué
Messages : 574
Enregistré le : sam. juin 15, 2013 12:28
Localisation : La Ciotat (Bouches-du-Rhône)

Message par Matthieu Vessiere »

J'ai compris pour les dark et les offset par contre pas tout compris pour les flat. Le but c'est quoi? de cramer tous les pixels pour soustraire ceux qui ne sont pas blanc ? ou j'ai rien compris ? :lol:

Temps de pose idem aussi pour les flat ?

Après pour le post-traitement, tu post-traite toute ta série de photo pour ensuite l'envoyer sur iris ou tu fais tout avec iris et tu retraite ce que tu en exporte ? Parce que du coup iris doit pas de filer un fichier raw je présume :?
Nikon D610, Nikon 35mm f/2.8, 50mm f/1.8 et 85mm f/1.8, Samyang 14mm f/2.8
ImageImage

Avatar du membre
Sébastien Fraud
Habitué
Messages : 393
Enregistré le : dim. mai 22, 2011 22:25
Localisation : Montpellier
Contact :

Message par Sébastien Fraud »

Le but des flats c'est d'avoir toutes les impuretés (poussières, etc.) et le vignettage de ton objectif pour les soustraire aux poses.

Il n'y a pas de temps de pose typique, ça dépend de ta sensibilité et de ton ouverture. Comme je te l'ai dit, ça se fait avec l'histogramme et il faut idéalement que la majorité de l'information soit vers les 2/3 en partant de la gauche (donc pas cramé).

Pour le post-traitement il faut toujours passer par Iris en premier car il fonctionne avec les RAW. Il les convertit en un format interne et tu travailles avec ce format jusqu'à l'export final qui peut être en bmp, psd, etc. (donc utilisable avec Lightroom ou Photoshop).

Avatar du membre
Matthieu Vessiere
Habitué
Messages : 574
Enregistré le : sam. juin 15, 2013 12:28
Localisation : La Ciotat (Bouches-du-Rhône)

Message par Matthieu Vessiere »

Je suis pas sur d'avoir l'histogramme sur le D5100 ^^'

Les flats peuvent se faire a la maison bien peinard de toutes façons non? pas obligé de faire ça sur place ?

Et tu me conseille d'exporter en quel format pour retraiter sur lightroom? J'aurais pensé au format TIFF si le raw n'est pas dispo en export ?

Pour récapituler, je fais mes photos, par exemple 30 ou 40 poses de 20sec, je refous le cache sur l'appareil, je refais une 15aine de photos comme ça (dark), je passe au temps le plus court et j'en refais une 15aine (offset), ensuite à la maison je me règle par rapport a l'histogramme et je me fous devant un mur blanc par exemple, et je fais 15 photos comme ça ?

Tout ceci en raw je présume, meme dark/offset/flats ?
Nikon D610, Nikon 35mm f/2.8, 50mm f/1.8 et 85mm f/1.8, Samyang 14mm f/2.8
ImageImage

Avatar du membre
Sébastien Fraud
Habitué
Messages : 393
Enregistré le : dim. mai 22, 2011 22:25
Localisation : Montpellier
Contact :

Message par Sébastien Fraud »

Les offsets peuvent se faire avant ou après, mais ils prennent très peu de temps à faire, ce sont les darks qui sont les plus longs (mais tu es obligé de les faire sur place car il faut les mêmes conditions de shoot que les poses).

Sur le D5100 l'histogramme n'est pas disponible par défaut mais tu peux l'activer.

Le TIFF c'est bien, sinon le PSD, Lightroom fonctionne très bien avec aussi (et tu n'es pas prêt de trouver du RAW en export, c'est un format brut d'appareil photo).

Avatar du membre
Matthieu Vessiere
Habitué
Messages : 574
Enregistré le : sam. juin 15, 2013 12:28
Localisation : La Ciotat (Bouches-du-Rhône)

Message par Matthieu Vessiere »

Désolé j'ai plein de questions mais je viens de penser à un autre truc. Si jamais je fais un timelapse de la voie lactée, il faudra faire largement plus de 30 ou 40 poses pour que ça dure un moment à 24 images/sec à 20sec la pose. Dans ce cas je n'utilise pas iris mais je retraite en lot directement toutes les photos en bloc tout en adaptant les réglages spécifiques à la voie lactée qui va du coup bouger (c'est un peu le but du timelapse ^^)

Mais pour THE photo pour laquelle je vais échantillonner une partie du timelapse, il y a une limite aux nombres de poses pour eviter que le bouger du ciel ne perturbe iris ou il peut gérer un nombre illimité de poses malgré ce mouvement ?

En gros je sais que iris sert à compiler des tas de photos pour faire ressortir les détails malgré le mouvement qui va être compensé par le programme, mais quelle est sa limite ?
Nikon D610, Nikon 35mm f/2.8, 50mm f/1.8 et 85mm f/1.8, Samyang 14mm f/2.8
ImageImage

Avatar du membre
Sébastien Fraud
Habitué
Messages : 393
Enregistré le : dim. mai 22, 2011 22:25
Localisation : Montpellier
Contact :

Message par Sébastien Fraud »

Normalement pour faire bien les choses, il faudrait tout passer dans Iris pour nettoyer les images au pré-traitement, mais on perd la possibilité de faire le traitement de base de Camera Raw, avec les presets de balance de blancs entre autres. Jusque-là je ne me suis pas embêté à faire du pré-traitement pour du timelapse (et globalement ça présente quand même peu d'intérêt sauf s'il y a vraiment un problème de pixels chauds).

Pour une photo unique en revanche, oui, si tu veux additionner des poses pour gagner en rapport signal/bruit, le pré-traitement est indispensable.

Il n'y a pas de limite de poses pour Iris, il faut juste qu'il ait suffisamment d'étoiles communes pour effectuer l'alignement (j'ai fait des additions de plus de 200 images avec...). Et au contraire, plus il y a de poses, mieux c'est pour la qualité du signal.

Avatar du membre
Matthieu Vessiere
Habitué
Messages : 574
Enregistré le : sam. juin 15, 2013 12:28
Localisation : La Ciotat (Bouches-du-Rhône)

Message par Matthieu Vessiere »

Donc imaginons que par exemple je pose 4h pour le timelapse, ça donnera 720 photos environ. Je fais mon timelapse et en même temps je peux utiliser ces 720 photos pour en produire une seule d'une précision extrême ou ça fait quand même trop?
Nikon D610, Nikon 35mm f/2.8, 50mm f/1.8 et 85mm f/1.8, Samyang 14mm f/2.8
ImageImage

Avatar du membre
Sébastien Fraud
Habitué
Messages : 393
Enregistré le : dim. mai 22, 2011 22:25
Localisation : Montpellier
Contact :

Message par Sébastien Fraud »

Ça fera probablement trop car le ciel aura beaucoup tourné en quatre heures, et ta voie lactée sera sûrement trop en bord de champ. Pense bien que le cadrage final de ta photo unique ne sera que la zone de la voûte céleste commune à toutes tes poses ! Mais il te suffira de sélectionner la partie de la séquence que tu veux uniquement.

Avatar du membre
Matthieu Vessiere
Habitué
Messages : 574
Enregistré le : sam. juin 15, 2013 12:28
Localisation : La Ciotat (Bouches-du-Rhône)

Message par Matthieu Vessiere »

ok :)

Pour les ISO lors de la prise de vue tu en pense quoi ? ça ne te parrait pas enorme 3000 ISO ?
Nikon D610, Nikon 35mm f/2.8, 50mm f/1.8 et 85mm f/1.8, Samyang 14mm f/2.8
ImageImage

Avatar du membre
Sébastien Fraud
Habitué
Messages : 393
Enregistré le : dim. mai 22, 2011 22:25
Localisation : Montpellier
Contact :

Message par Sébastien Fraud »

Ben ça dépend de ton reflex, je sais pas ce que ce donne Nikon en gestion de bruit. Je sais que sur mon 60D, j'évite de monter aussi haut pour du champ d'étoiles (1600 ça va en général).

Avatar du membre
Matthieu Vessiere
Habitué
Messages : 574
Enregistré le : sam. juin 15, 2013 12:28
Localisation : La Ciotat (Bouches-du-Rhône)

Message par Matthieu Vessiere »

Merci pour tous tes conseils, je garde ça bien au chaud pour une occasion ^^
Nikon D610, Nikon 35mm f/2.8, 50mm f/1.8 et 85mm f/1.8, Samyang 14mm f/2.8
ImageImage

Avatar du membre
Matthieu Vessiere
Habitué
Messages : 574
Enregistré le : sam. juin 15, 2013 12:28
Localisation : La Ciotat (Bouches-du-Rhône)

Message par Matthieu Vessiere »

J'aurais besoin de vos lumières chers astrophotographes :wink:

J'ai voulu me faire la main hier, je suis allé dans un endroit qui n'est pas totalement exempt de pollution lumineuse mais déjà avec un ciel pas trop mal, pour m'arrêter une petite heure après le feu d'artifice et tenter une voie lactée.

J'ai donc pris 101 poses de 20sec chacune avec le tokina à 11mm, ouvert à f/3.5 et iso 1000. une 20aine de darks et d'offsets, et à la maison en rentrant j'ai pris une quinzaine de flats avec la feuille de papier éclairée devant l'objectif.

J'ai suivi à la lettre un tuto pour utiliser IRIS. J'ai donc chargé mes raw après avoir selectionné mon appareil et sélectionné le dossier des futurs fichiers, créé mes listes (flat, dark, offset, photos), j'ai créé mes dark, offsets et flat Master, appliqué le tout sur mes 101 photos, repassé les photos en couleur, et c'est après que ça se gate. Quand je veux faire ma registration des images stellaires, ça bloque à chaque fois. j'ai une erreur comme quoi le programme trouve moins de 3 étoiles en commun entre les photos, alors que c'est tout à fait impossible vu que les poses sont prises dans les mêmes conditions et prises en rafales à raison de 20sec par prise de vue.
J'ai essayé d'en prendre seulement 20, le problème reste le même.
Quelqu'un a une idée sur le problème ?
J'ai essayé de les rassembler sur Deepskystacker mais je ne suis pas satisfait du résultat. Ca fait dégueulasse sur les arbres autour, et seul le centre de la photo est net. Un halo lumineux disgracieux m'a emmerdé la vie sur le tour de la voie lactée mais lui il vient de la pollution lumineuse trop présente. Ce qui me dérange + c'est le flou qu'il y a autour alors que rien n'a bougé pendant les prises de vue.

Du coup la voie lactée en elle même sors pas mal mais tout ce qui est autour est inexploitable et la photo est bonne pour la poubelle. Si quelqu'un sait ce qui s'est passé et pouvait me l'expliquer je lui en serais reconnaissant :?

Je vous poste à titre d'exemple le résultat avec DeepSkyStacker et un rapide traitement sur LR pour donner une idée du resultat que j'aurais obtenu. Pour IRIS je ne comprends pas pourquoi je ne peux pas faire la registration des images stellaires. (en appariement global et transformation affine)

Image

Merci.
Nikon D610, Nikon 35mm f/2.8, 50mm f/1.8 et 85mm f/1.8, Samyang 14mm f/2.8
ImageImage

Répondre