Constellation d'Orion

Astronomie, aurores boréales, ciel, nature et paysages...
Répondre
Avatar du membre
Sébastien Fraud
Habitué
Messages : 393
Enregistré le : dim. mai 22, 2011 22:25
Localisation : Montpellier
Contact :

Constellation d'Orion

Message par Sébastien Fraud »

Bonsoir,

Voici ma dernière « production » en astrophoto. Par bien des aspects, je ne suis pas satisfait du rendu final, mais mes conditions de prise de vue n'étaient pas au top et j'ai encore beaucoup de progression à faire en matière de traitement.

Image

Canon EOS 60D + Tamron 17-50 F/2.8 en // du LX90
ISO 400, F/4.0, 50mm
2h13 de pose (133x60s)
39 darks, 19 flats, 23 offsets
Pré-traitement et addition sur Iris, traitement Iris + Photoshop

Tout commentaire sera le bienvenu ! :wink:
Modifié en dernier par Sébastien Fraud le jeu. déc. 29, 2011 03:22, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Sébastien Fraud
Habitué
Messages : 393
Enregistré le : dim. mai 22, 2011 22:25
Localisation : Montpellier
Contact :

Message par Sébastien Fraud »

Merci ! :D

Pour prendre ce genre de photos, déjà, il faut un dispositif de suivi du ciel - dans mon cas, c'est mon télescope. Mon reflex est vissé dessus, et je me sers de son objectif, pas du télescope lui-même.

Ensuite, il faut poser longtemps - très longtemps (en RAW, inutile de te le dire !). Seulement, une seule prise de plusieurs dizaines de minutes, voire heures, donnerait un très mauvais résultat, d'autant plus qu'aucun suivi du ciel n'est parfait. Les étoiles ressembleraient à de gros pâtés !

Donc on prend plusieurs poses successives. Comme marqué dans mon post, j'ai fait ici 133 poses d'une minute chacune, totalisant 2h13 de pose.

Cependant, il faut aussi prendre tout un tas de clichés supplémentaires après pour pouvoir enlever tout ce qui n'a pas lieu d'être sur l'image finale (saletés, bruit thermique, etc.).
On fait trois séries de clichés (il faut être dans les mêmes conditions de prise de vue (température, orientation, etc.) que sur les clichés eux-mêmes (que j'appellerai « brutes », donc généralement on fait ça directement après) :
- les darks : ce sont des poses ayant exactement les mêmes paramètres que les images brutes, avec simplement le cache sur l'objectif ; de cette façon, on ne capture que le bruit du capteur, qu'on enlèvera par la suite des brutes.
- les offsets : toujours avec le cache, les mêmes paramètres, sauf le temps de pose qu'on mettra au plus rapide possible (cela dépend de l'appareil photo, le mien fait du 1/8000s).
- les flats : encore les mêmes paramètres, sauf le temps de pose que l'on ajustera selon. Il faut placer en face de l'objectif un écran uniformément éclairé (genre un écran blanc d'ordi portable), et le temps de pose doit être réglé de façon à ce que la dynamique de l'image soit bonne (aux 2/3 idéalement).

Et une fois qu'on a tout ça ? Déjà, on va faire dodo, car il y a des chances qu'il soit plus de trois heures du mat'... :lol: Et ensuite, on traite tout ça avec un logiciel d'astrophotographie. Personnellement, j'utilise l'excellent Iris, que tu trouveras à cette adresse : http://www.astrosurf.com/buil/iris/iris.htm

Pour un tutoriel efficace couvrant tout ce qu'il faut faire pour le pré-traitement : http://www.astrosurf.com/buil/iris/tuto ... c13_fr.htm

Qu'on ne s'y trompe pas, l'astrophoto est un domaine très exigeant, en temps, argent et technique. Cela fait plus d'un an et demi que je m'y exerce, et j'ai encore énormément de progrès à faire. Mais quand on arrive à sortir une image potable, les efforts sont recompensés... :wink:

Avatar du membre
Roger Moretti
Ancien
Messages : 2352
Enregistré le : lun. mars 13, 2006 22:03
Localisation : oyonnax / ain
Contact :

Message par Roger Moretti »

eh ben , c'est déjà pas mal . On commence à voir la boucle de barnard. Pour ce genre de photo il faut de la patience et du temps.
Quand j'étais môme, la chaîne météo, ça existait déjà. On appelait ça la fenêtre.

Répondre