Orages des 22 et 23 juillet 2020 dans le Gard et les Alpilles

Récits de chasses, photos et vidéos.
Les jolis textes et belles images sont appréciés.
Répondre
Avatar du membre
Vincent Lhermet
Ancien
Messages : 288
Enregistré le : ven. janv. 27, 2006 00:09
Localisation : Nîmes (30)
Contact :

Orages des 22 et 23 juillet 2020 dans le Gard et les Alpilles

Message par Vincent Lhermet »

La semaine qui s'achève a été riche en orages dans le Gard et les alentours.

Dès le mardi 21 juillet 2020, de forts orages touchaient notamment la Lozère mais aussi le Nord du Gard et l'Ardèche. Je tentais une interception en début de nuit dans la basse vallée du Rhône mais ce déplacement se soldait par un échec cuisant : impacts de foudre visibles depuis la voiture pendant mon trajet pour me positionner puis affaissement rapide des orages... Résultat : un appareil photo qui n'a même pas l'occasion de sortir du sac.

Le 22 juillet, la situation était beaucoup plus dynamique, encore une fois sur le Nord du Gard et la frontière avec l'Ardèche notamment.

Direction la vallée de la Cèze en fin d'après-midi après le travail, alors que les orages sont déjà en place depuis un certains temps sur le Sud Ardèche. Arrivé dans le secteur de Rochegude je pouvais constater de magnifiques bases et des rideaux de précipitation prometteurs : l'orage est assurément costaud !

19h30 : me voilà positionné devant un imposant rideau de pluie et de grêle tout proche, seulement à 2 ou 3 km plus au Nord de ma position. Bases tourmentées et ambiances typiques des orages grêligènes. La grêle provoquera d'ailleurs des dégâts à quelques kilomètres de là, à Goudargues notamment.

Image


Malheureusement, très peu de foudre visible en dehors des précipitations à ce moment là. Un seul impact sera vraiment aperçu et capturé.

19h40 : un puissant impact daigne enfin se montrer en dehors des précipitations

Image

L'outflow devient ensuite assez puissant et la pluie ne tarde pas à gagner ma position tandis que la foudre commence à devenir abondante lorsque l'orage se décale sur le massif de Méjannes-le-Clap. Mais je ne peux pas photographier dans cette direction où les vues sont totalement bouchées. J'enrage et je décide de me repositionner plus au Sud pour sortir du rideau de pluie qui tend à gagner vers le SE.

Problème : une autre cellule a éclot vers Alès, je me retrouve donc pris en tenaille entre deux orages. Je sais que je ne vais pas pouver rester longtemps à l'abri des fortes pluies.


Arrivé au niveau d'Allègre-les-Fumades je suis temporairement au sec, entre les deux cellules et une soudaine activation de la foudre se met en place.

Les impacts sont proches et en air sec, je m'arrête en catastrophe au niveau d'un champ m'offrant un semblant de vue dégagée et là c'est le festival pendant 5-10 mn avec plusieurs coups de foudre tombant parfois à quelques centaines de mètres, le tout dans une ambiance sonore marquée par le déluge tout proche. La foudre s'abat parfois dans mon dos, parfois sur le côté... Le manque de chance est flagrant !

20h12 : un des seuls impacts capturés lors de cette séquence. Assurément pas le plus proche ni le plus esthétique malheureusement.

Image


Les trombes d'eau ne tardent pas à arriver et je dois rapidement plier bagage. Direction le Sud pour essayer de sortir des noyaux durs. Les pluies sont localement très fortes et les ruissellements intenses : une éternité que je n'avais pas traversé un fort orage... C'est dire...

Après moult hésitations je me positionne à Saint-Hilaire-de-Brethmas près d'Alès où je peux observer l'éclosion de nouvelles cellules orageuses sur la haute vallée de la Cèze. C'est un peu lointain mais je ne souhaite pas me repositionner encore une fois.

Avec la tombée du jour, le ciel prend des couleurs magiques. Les légers rideaux de pluie des orages naissants filtrent les rayons du soleil. Malheureusement, les impacts de foudre se font rares et sont très brefs et peu spectaculaires vu la distance.

21h08 : un aperçu de cette ambiance vespérale au téléobjectif (85 mm sur appareil petit capteur)

Image


En se décalant vers l'Est l'orage devient totalement isolé et se conjugue avec le coucher de soleil pour donner une scène digne de la monsoon des déserts du SO des États-Unis.

21h21 : la foudre vient compléter la scène. C'est magique, je suis aux anges.

Image



21h43 : l'orage se renforce en glissant au Nord du Mont Bouquet où d'autres photographes postés là-haut réaliseront des captures exceptionnelles de ces éclairs.

Image


21h48 : dernière photo de la soirée, montrant notamment le puissant rideau de précipitations isolé qui s'est mis en place sous l'orage

Image


Je rentre à la maison satisfait, quoi qu'un peu frustré de ne pas avoir vraiment pu assouvir ma passion de la foudre proche. Ces orages étaient toutefois les plus beaux depuis au moins deux ans dans le secteur... Il faut dire que 2019 (et le début de 2020) ont été particulièrement avares en belles situations orageuses ici !


23 juillet 2020

Le lendemain, les orages naissent très tôt dans l'après-midi, alors que je suis encore au travail à Nîmes. Une fois ma journée professionnelle finie, je décide de rejoindre les Alpilles (Bouches-du-Rhône) étant donné le flux favorable à un déplacement des orages du NO vers le SE.

Je me poste au-dessus des Baux de Provence alors que des orages en cours de d'affaissement passent devant moi... Je ne suis pas très optimiste pour cette soirée mais c'est l'occasion de profiter de la fin de journée sur un superbe point de vue où je rencontre un autre photographe venu tenter de capturer des ambiances orageuses.
Je suis ensuite rejoint par Jean-Sébastien Blanc, un des "vieux de la vieille" de la photo d'orage en France. Nous partageons une bière dans la chaleur provençale tandis que de faibles cellules glissent sur la mer au large de la Camargue. C'est très lointain et pas vraiment passionnant mais je vous montre une image pour le souvenir.

20h04 : un impact lointain, dans le secteur de Beauduc, avec le village des Baux au premier plan

Image


L'espoir renaît un peu alors que les bourgeonnements reprennent de la vigueur au loin sur les Cévennes, ce qui nous fait rester sur place...

Malheureusement il s'agira encore une fois de cellules très pauvres en foudre, à courte durée de vie et surtout très lointaines.

21h00 : impact de foudre sur le NE du Gard au coucher du soleil

Image


Un peu plus tard, un léger rideau de pluie, bien plus proche, se matérialise juste devant moi. Je me prend à rêver d'un gros ramifié unique sous cette très faible cellule, comme cela arrive parfois... Pour une fois que le point de vue est idéal...

Mais encore une fois mes vœux ne seront pas exaucés et ce faible orage ne produira que quelques décharges intranuageuses ainsi qu'un petit internuageux que je parviens à capturer. C'était si dur que ça d'aller frapper les collines calcaires en contrebas ?

21h51 : internuageux au-dessus de la vallée du Rhône et du massif de la Montagnette

Image

Avec la nuit tombée nous pouvons observer les flashs très lointains des cellules descendant du Larzac vers l'Hérault ainsi que d'un orage présent entre Narbonne et Béziers mais cela est définitivement hors de portée et il est donc temps d'aller retrouver un peu de repos mérité !
Place maintenant au mois d'août où j'espère bien pouvoir profiter de mes congés par capturer d'autres ambiances orageuses et surtout de la foudre nocturne décente, c'est à dire proche ! A suivre...

Avatar du membre
Chris Carmona
Nouveau membre
Messages : 9
Enregistré le : ven. mai 08, 2020 17:06
Localisation : Montpellier
Contact :

Re: Orages des 22 et 23 juillet 2020 dans le Gard et les Alpilles

Message par Chris Carmona »

Beau résumé de ces trois jours instables en Languedoc !

Un plaisir de pouvoir à nouveau chasser pendant plusieurs jours, avec "l'espoir" du lendemain si le jour J foire ^^
Au final, de belles ambiances, des ambiances parfaites même, mais comme tu l'as dis, une foudre bien trop discrète.

J'aime particulièrement la 1ère photo avec cette base très tourmentée (on rêve de voir l'impact bien ramifié tomber sous celle-ci), le double impact sous convection explosive au soleil couchant, et la scène avec les Baux-de-Provence au premier plan.

Je te rejoint sur ton ultime phrase, pourvu qu'août (et les congés associés) soit enfin l'occasion d'avoir de la foudre proche et ramifiée. On aura peut-être encore une occasion en juillet, mardi et/ou mercredi prochain, à voir si ça se goupille bien ou non..

Avatar du membre
Eric Tarrit
Habitué
Messages : 112
Enregistré le : mar. mai 05, 2020 17:59
Localisation : Lyon
Contact :

Re: Orages des 22 et 23 juillet 2020 dans le Gard et les Alpilles

Message par Eric Tarrit »

Sur les deux journées, les photos qui approchent le crépuscule me plaisent vraiment beaucoup. Ces ambiances de fin de journée, en t-shirt, grillons etc... Je m'imagine bien y être. :love:
Vraiment dommage pour le ramif sur la dernière.

Avatar du membre
Maxime Daviron
Administrateur - Site Admin
Messages : 111
Enregistré le : mar. avr. 21, 2020 17:47
Localisation : Haute-Garonne
Contact :

Re: Orages des 22 et 23 juillet 2020 dans le Gard et les Alpilles

Message par Maxime Daviron »

Damn, ce petit mono isolé que tu as eu dans son intégralité avec double impact en prime, sacrée prise ! Un faible pour la toute dernière également, une bien belle ambiance. 8-)

Avatar du membre
Martial
Ancien
Messages : 1255
Enregistré le : dim. mars 22, 2009 12:38
Localisation : Haute-Loire (43)
Contact :

Re: Orages des 22 et 23 juillet 2020 dans le Gard et les Alpilles

Message par Martial »

J'aime beaucoup la dernière, elle fait mystérieuse !
Image

Avatar du membre
Mathieu Brochier
Administrateur - Site Admin
Messages : 715
Enregistré le : mer. juil. 22, 2009 13:59
Localisation : Villeurbanne
Contact :

Re: Orages des 22 et 23 juillet 2020 dans le Gard et les Alpilles

Message par Mathieu Brochier »

Il faut être tenace cette année pour photographier quelques impacts. Sympathique récit, merci Vincent. :)

Répondre