Trois jours d'orages entre Aveyron, Aude et Drôme (juin/juillet 2020)

Récits de chasses, photos et vidéos.
Les jolis textes et belles images sont appréciés.
Répondre
Avatar du membre
Chris Carmona
Nouveau membre
Messages : 13
Enregistré le : ven. mai 08, 2020 17:06
Localisation : Montpellier
Contact :

Trois jours d'orages entre Aveyron, Aude et Drôme (juin/juillet 2020)

Message par Chris Carmona »

Bonjour ! :rock:

Premier récit orageux sur CO, mieux vaut tard que jamais ^^ Avant de débuter, un petit historique de l'année (attention, j'ai tendance à beaucoup blablater, vous pouvez passer directement aux photos je ne vous en voudrais pas :p)

Comme vous pouvez le constater, cette année est bien compliquée pour nous tous (et toutes) et ce n'est même pas la faute de l'épidémie. 2019 fut déjà une année bien pauvre et il semble que cette année soit encore pire, pour l'instant (on peut vite compenser en août/septembre, on verra :D). De mon côté, cela avait bien débuté en janvier avec un passage orageux nocturne bien prolifique sur l'Hérault. Chaque années, la saison hivernale nous réserve une bonne surprise par ici. Hélas, ce fut un coup de pétard bien précoce qui signera la fin... le prochain orage sera rencontré en plein Covid et photographié depuis le balcon, fin avril. Peu esthétique à cause du placement. Cela faisait quand même du bien de retrouver le tonnerre surtout dans ces conditions. Mais ensuite, encore un long périple de galère... malgré le déconfinement, le mois de mai sera sous le signe des orages de masse d'air froid, foireux, improductifs, déprimants. Juin part sur la même lancée, je rencontre pourtant pas mal de situations au final mais je joue toujours de malchance : mauvais timing, placement idéal mais sans activité électrique malgré la bonne activité pluvieuse, situations de giboulées dignes d'une fin février... En bref, hormis deux ou trois bouts d'éclairs, rien de bien beau et arrivé à la mi-juin, ça attaque + que tout le moral et l'envie de faire autant d'efforts pour si peu. Le coup de grace, c'est le 16 juin : alors que j'ai bougé à chaque fois après le boulot ou durant le week-end, c'est PILE le jour où je décide de ne pas bouger (car la situation n'est pas folle, le ciel peu engageant, et la fatigue se fait trop sentir) qu'un orage se forme sur le nord du Gard (en vigilance verte :doubt: ) et va frôler Nîmes par le nord. Orage isolé de grande qualité, je me contenterais du balcon pour éviter de courir et tout rater (exemple : https://www.chrispics.fr/eclairs/eclair1633.jpg).

Et vient donc la toute fin juin avec, enfin, un peu de réussite et des orages dignes de l'Été. Il faudra aller les chercher hors de mes terres puisque ici c'est le néant absolu, mais ça reste dans mon rayon d'action habituel donc j'ai quand même de la chance !

26 juin 2020 - Aveyron

En ce vendredi, une dégradation du sud-ouest au nord-est (notamment) est prévue. Comme cela a été beaucoup le cas l'an dernier (à m'en rendre chèvre ^^), il semblerait qu'il faille monter sur le nord de l'Aveyron pour espérer voir l'orage, du moins sa partie intéressante. C'est vendredi donc pas de soucis pour bouger loin, seule la fatigue accumulée durant la semaine est un peu problématique mais bon... on y va ! Je décolle dès la sortie du boulot vers 16h avec les environs de Decazeville dans le viseur (nord-ouest Aveyron). Des orages se mettent déjà en place dans la zone visée. Après avoir passé le viaduc de Millau, je fais quelques arrêts sur la route, des orages ayant pris naissance plus tôt dans l'après-midi s'évacuent sur le nord-est du département et le Cantal, avec une convection explosive :

Image
-1- (quelques part entre Millau et Pont-de-Salars)

Je continue ma route mais je sens que la destination est vouée à l'échec, tout est déjà sous l'orage. Par chance (le hasard fait vraiment bien les choses !), mon GPS me fait passer par une route que je n'ai pas l'habitude de prendre pour me rendre par la-bas, si bien que je finis par être très proche d'un spot à l'est de Rodez. Finalement, il n'y a plus qu'à se poser la, se rapprocher plus à l'ouest serait compliqué, les quelques spots que je connais sont certainement trop en bordure, voir sous le déluge. Albert me rejoint et on va pouvoir observer le défilé des orages plus ou moins stationnaires et rétrogrades à l'arrière-plan de Rodez, au sec. À mon arrivée :

Image
-2-

Image
-3- Structure intéressante, qui finira par se faire bouffer par l'extension en ligne de l'orage.

L'activité électrique reste pour l'instant éloignée et peu visible. L'orage/cluster d'orages se renforce et nous offre un plafond de mammatus bien sympathiques :

Image
-4-

La foudre commence à se montrer un peu, il semble s'agir pour l'essentiel de bons positifs :

Image
-5-

Image
-6-

Il est maintenant 20h. L'enclume générée par ce système orageux recouvre une grande partie du département. Au loin, les monts du Cantal se dessinent et à leur gauche, une autre explosion nucléaire est en cours, à priori dans la Creuse :

Image
-7-

Le système orageux n'évolue que peu : c'est bien pour rester au sec mais un peu loin pour la foudre. Finalement, avant la tombée de la nuit, quelques cellules vont prendre un peu plus au nord dans le panache et nous offrir des éclairs plus proches :

Image
-8-

Image
-9-

Image
-10-

Alors que mon premier boitier vise la zone de foudroiement, l'autre vise en plan serré sur la capitale aveyronnaise. Cela fait cinq ans environ que j'essaye d'avoir de l'orage dans cet angle (et pourquoi pas sur Rodez même :roll: ) mais ça ne paye jamais, il faut dire qu'à 2h15 de route du domicile, je ne vais pas la bas à chaque dégradation. Malgré cela, les orages aveyronnais peuvent aussi s'avérer compliqués, ça ne me réussit pas souvent malgré les belles choses qui y passent. La dernière fois remonte pas plus tard qu'au 12 juin où j'ai été accueilli par un combo nappes de brume + plafond hyper bas + fête à l'intra pour un nocturne bien décevant malgré quelques prises noyées à l'arrière de l'orage. En bref, cette fois-ci, j'aurais plus de chance. Si l'orage ne touchera jamais directement la ville, quelques éclairs composeront le cadre, à commencer par cet internuageux bien fourni qui se prolonge à gauche d'un impact (hors cadre) :

Image
-11-

Image
-12-

Image
-13-

La nuit tombe, les orages s'affaiblissent, c'est un peu la soupe à la grimace car on espérait des orages plus proches et nocturnes. Les dernières manifestations me donneront quand même satisfaction :

Image
-14-

Image
-15-

Des orages prennent plus au sud/sud-ouest du département pour se diriger vers les environs de Millau, on en verra quelques manifestations proches mais hélas pas assez de temps pour se replacer. Un petit regret sur cette séquence la qui fut bien photogénique du côté de Millau : pour une fois qu'on monte + haut et qu'on ne reste pas planté la-bas, c'est la-bas que ça envoi... :lol: Allez, retour au bercail, une bonne séquence estival, enfin une, ça valait le déplacement !

30 juin 2020

Pour ce mardi, un risque orageux concerne l'Aquitaine, les Pyrénées et l'Occitanie. Il y a un risque de débordement en soirée/nuit jusque sur l'ouest héraultais mais ce n'est pas clair, les modèles sont hésitants...
À la sortie du boulot, je décide de rentrer chez moi et attendre... gros dilemme : bouger en soirée ? ou se coucher tôt et mettre le réveil dans la nuit ? Sachant qu'une dégradation plus importante (à priori, mais au final pas du tout) est possible le lendemain... dilemme de la semaine, à gérer le sommeil pour ne pas être totalement explosé au boulot.
Finalement, sur les coups de 20h, les orages sur les Pyrénées prennent une bonne direction sur l'est de l'Aude et tendent à se renforcer. Un coup d'oeil dehors et je vois la convection au loin, profonde. Allez, ça peut être l'occasion ou jamais, l'Aude ne déçoit pas souvent aussi quand je m'y rends ^^ Décollage, autoroute... une cellule atteint déjà Narbonne alors que l'autre (celle qui m'a motivé) continue son chemin sur les reliefs audois. L'arrivée de ces cellules coïncide avec le coucher du soleil, leur position est parfaite pour une enflammée du ciel et c'est aussi le cas vers le soleil avec des cirrus en marge des cellules. L'ambiance est sublime sur l'autoroute et après avoir passé Béziers, la cellule de Narbonne qui est maintenant sur le littoral s'enflamme et offre un tableau parfait : rideau orangé, arc-en-ciel... je commence à voir la convection, immaculée de blanc, sur le côté, quand d'un coup, un extranuageux tombe de ce côté. Vision sublime qui me fait regretter de ne pas avoir bougé plus tôt, c'était vraiment la scène parfaite :love: J'arrive finalement aux étangs au sud de Narbonne et va s'en suivre une très belle séquence avec ces deux cellules isolées aux dernières lueurs du jour. La première s'éloignant de moi va être généreuse en foudre, au gré des pulsations. Celle venant des reliefs et qui va me passer devant sera bien plus calme avec essentiellement de l'activité intranuageuse. Fabien me rejoint pour les réjouissances... et le festin des moustiques. Malgré la lourdeur ambiante, obligé de mettre un gilet à capuche pour limiter la casse, c'est une véritable armée présente en ce lieu qui vient se régaler des pauvres photographes :lol: Trêve de blabla, place aux photos :

Image
-16-

Image
-17-

Image
-18-

Image
-19-

Image
-20-

Image
-21-

Image
-22-

Image
-23-

Image
-24-

Image
-25-

Image
-26-

Image
-27-

Image
-28-

Ces orages s'éteignent, il est 23h... un autre dilemme s'impose. Des orages se forment à nouveau sur les Pyrénées et se rapprochent du sud toulousain. Le ciel est limpide, ses manifestations se font sentir d'ici avec des lueurs. Le scénario d'orages évoluant durant la nuit jusque sur l'ouest Hérault semble se confirmer. Mais compte tenu du timing pour qu'ils arrivent jusqu'à ma position, ça annonce une nuit blanche, ce qui est bien trop compliqué avec la journée de travail qui m'attend + la chasse potentielle de la fin d'après-midi. On va donc observer ça au loin encore un peu, la foudre est nombreuse et se rallume à l'horizon alors qu'elle est encore entre Haute-Garonne et Ariège. C'est un crève-coeur de laisser filer cette situation mais c'est ainsi :cry:

Image
-29-

Ma nuit sera au final très courte malgré tout car vers 5h du mat', ces orages arrivent en vie jusqu'aux portes de Montpellier. Je regarde au balcon et la... la BLAGUE : nos si chères stratus héraultais, horreurs de l'automne mais qui nous attendent au tournant en toutes saisons, sont arrivés en force. Si bien que je ne verrais que de violents flashs, puis quelques impacts à moitié noyés dans l'orage survivant qui file en Camargue. De quoi réduire ma courte nuit de sommeil pour rien :doubt: La dégradation du lendemain sera au final un bon flop. Ouf, j'ai quand même bien fait de me motiver le soir sinon le bilan aurait été très amer.

10 juillet 2020

L'ennui 2020 est reparti de plus belle malgré une évolution diurne sympathique le 2 juillet sur le nord-est du Gard (1 seul coup de foudre aperçu mais passé au travers des déclenchements (sous cette belle convection isolée : https://www.chrispics.fr/cieletnuages/c ... es1442.jpg) ! De belles séquences de convection en vidéo néanmoins pour composer une future vidéo timelapse). Puis, le vendredi 10 juillet, une séquence instable entrevue depuis quelques temps sur les modèles se profile pour la vallée du Rhône.
Cela tombe bien : c'est mon premier jour de vacances et la vallée du Rhône me réussit bien. Je suis la encore face à un dilemme : les modèles ne sont pas tout à fait en accord sur le positionnement du plus gros et il y a un risque que cela déborde bien sur les Cévennes en soirée. Je serais bien embêté de me trouver trop au nord alors que ça explose comme si souvent sur le bassin alésien. Arrive vendredi midi, les dernières actualisations, les dernières prévisions, et je décide finalement de me rendre sur le sud Drôme/Ardèche vers Tricastin. Sur le chemin, comme prévu, la convection démarre en centre Ardèche et de bonnes cellules orageuses prennent naissance. Elles se dirigent vers Valence, voir même plus au nord sur nord Ardèche/Drôme... raaaaah, l'envie est trop forte ! Je change de plan et continue ma route jusqu'à Valence. Heureusement pour moi, ça circule bien dans mon sens sur l'A7 mais c'est déjà bien chargé dans l'autre sens : les joies des migrations estivales. Le périphérique de Valence pour récupérer l'A7 en direction du sud est saturé, ça me fait un peu flipper pour le replacement :-D Albert me rejoint et on observe donc ces cellules qui filent + au nord en évitant Valence. La luminosité est encore assez forte mais même avec l'arrivée de l'enclume, l'activité électrique reste peu présente et perceptible. Au final, un impact noyé et celui-ci capturés :

Image
-30-

L'usine à production à orage est clairement, comme prévu et comme souvent, sur l'Ardèche et ses reliefs avant de glisser vers l'est dans la vallée. Cela se forme + au sud et on constate que plus au nord, il n'y a pas grand chose d'intéressant. Si on reste plantés la, on va se retrouver dans le panaches des orages au sud... donc dès 17h15, on repart vers le sud en direction de Tricastin. Pas question de prendre l'enfer autoroutier, on passe dans l'intérieur de la Drôme par les petites routes, cela nous permettra de nous arrêter en route si la vue et l'activité est intéressante. Finalement, la situation s'accélère avec la formation d'orages en toute bordure de la vallée, en direction de Montélimar. On va donc viser la plaine agricole à l'est de la ville, le timing est avec nous puisqu'on arrive un peu en avance avec un orage qui avance lentement. Juste avant de nous poser, on voit déjà quelques impacts sur la route, le rideaux est très compact, ça sent enfin le bon orage !
Des cellules se forment également au sud de celui-ci, on voit les rideaux naissant et la foudre se met à tomber dessous aussi. On ne pouvait rêver meilleur placement :

Image
-31-

Sous l'orage principal qui nous fait face, la foudre tombe souvent dans les précipitations :

Image
-32-

Mais c'est l'activité intranugeuse qui est maître de la partie, elle est incessante tout comme le tonnerre. L'ambiance est magnifique, il fait lourd, quelques cigales accompagnent le tout, voila l'Été, le vrai :love:

Image
-33-

Entre l'activité intranuageuse frénétique et la structure qui semble pivoter pour rentrer dans les précipitations, bien inclinées, on se demande s'il n'y aurait pas un comportement rotatif dans cet orage. La foudre tombe au loin sous les jeunes cellules au sud :

Image
-34-

Image
-35-

L'orage commence à vraiment se rapprocher (il est 18h55), une structure nuageuse de plus en plus équivoque se forme un peu plus à notre gauche, avec condensation en-dessous :

Image
-36-

J'avais lancé une vidéo sur le petit compact en parallèle des photos, et les déclenchements en folie m'ont permis d'extraire les photos pour réaliser un pseudo-timelapse. La rotation n'est pas évidente, mais j'ai l'impression qu'il y en a bien une. En tout cas, comme vous le verrez sur les photos suivantes, cela en a la forme. La vidéo :



Image
-37-

Les voitures faisant office de protection contre la pluie qui a un peu débuté, c'est parti pour un petit déplacement à pied d'une vingtaine de mètres pour passer derrière la ligne électrique qui est dans le cadre et immortaliser la structure. Quand l'orage est si proche, c'est toujours le stress de s'éloigner de la voiture, mais l'envie de capturer une structure aussi cool et potentiellement mesocyclonique est trop forte :roll: C'est vraiment le paroxysme de cette traque, on était tellement content d'avoir ça devant nous, d'avoir eu le bon timing/placement :

Image
-38-

Et le déluge arrive enfin. Nous n'avons plus qu'à attendre, rien d'autre à faire. De bons impacts proches tombent :heart: Fort heureusement malgré le ciel et les échos radar, la grêle nous évitera. Tout au plus quelques billes passagères. Les champs sont gorgés d'eau, la petite route qui nous sépare de notre petit déplacement est bien inondée. Outre cette cellule, les nouvelles formées plus au sud nous impactent dans la foulée avec notamment un split qui remonte plein nord sur nous en s'affaiblissant. Retour au calme avec une petite pluie fine, ça clignote bien en direction des reliefs de l'est où les orages s'évacuent mais difficile de capturer quelque chose. À notre ouest vers la vallée du Rhône, de nouvelles cellules se forment, on en a pas encore fini. Une cellule passe sur la centrale nucléaire de Cruas (derrière les collines) :

Image
-39-

Dans le panache de celle-ci (ou peut-être que c'est un autre noyau distinct, il y en a tellement eu!), l'appareil protégé par le coffre dehors capte ça :

Image
-40-

Wow :love: Du diurne aussi ramifié, ça fait plaisir ! À 1/6s, ceci explique peut-être cela aussi ^^
Les couleurs du coucher de soleil commencent à se manifester alors que l'activité électrique reste présente tout autour de nous mais en diminuant :

Image
-41-

Un orage reste présent à notre ouest sur les montagnes de l'Ardèche mais on sent que ça commence à être la fin. Un ultime sursaut aura lieu à notre sud dans le secteur de Pierrelattes en évoluant assez rapidement vers l'est/nord-est. Deux cellules distinctes et bien actives prennent naissance, on se replace un peu afin d'avoir une vue un peu plus dégagée (dans la limite que nous impose une vue de plaine). Hélas mon appareil loupera entre deux poses (télécommande, 2s de pose), un double impact extranuageux sortant de la cellule la plus à l'ouest, des impacts bien proches et éloignés du coeur précipitant, le genre de choses que l'on aime tant ! Albert les aura en boite ! Mon autre boitier vise l'autre cellule qui est déjà derrière les montagnes, celle-ci va se renforcer au-fur-et-à-mesure qu'elle s'éloigne vers les Alpes. De celle-ci, quelques instants après sa voisine, sort aussi un extranuageux bien coquin :

Image
-42-

Alors que l'autre cellule s'éteint, celle-ci continue sa route, frénétique, mais les stratus se forment dans son sillage et nous ramènent aux conditions de pauvres héraultais sous crasse maritime :-D Un ultime extranuageux viendra s'offrir à nous, traversant cette immonde crasse mais offrant finalement une ambiance bien particulière alors que l'impact s'abat sur la foret bordant de petites falaises. À 50mm plein format et avec 30mpx, ça permet un recadrage intéressant :

Image
-43-

Il est environ 23h, retour à la maison dans une conduite quelque peu stressante avec un monde de dingue sur l'A7 en direction de notre chère Méditerranée !

En conclusion, après un printemps et un début d'été particulièrement affreux pour l'addict de foudre que je (nous?!) suis, voila enfin un peu de vraies belles choses rencontrées ! Il nous manque les orages estivaux sur les Cévennes, aux abonnés absent total cette année et ça semble parti pour continuer... mais la jonction pyrénées-méditerranée-alpes me permet comme souvent d'aller chercher quelques graines, à défaut d'un véritable feu d'artifice régulier. Au plaisir de partager ces instants avec vous et de vite retrouver ces ambiances si fascinantes !

Avatar du membre
Benjamin Porée
Nouveau membre
Messages : 26
Enregistré le : jeu. juin 18, 2020 23:38
Localisation : Nantes
Contact :

Re: Trois jours d'orages entre Aveyron, Aude et Drôme (juin/juillet 2020)

Message par Benjamin Porée »

watch watch watch ! la dernière sans hésiter ! ah j'adore très beau récit et quand on fais une belle série de clichés on a forcement envie de tout raconter, ca se ressent et c'est beau ! un secteur entièrement inconnu pour ma part, mais que j'aimerais découvrir absolument pour son côté kéraunique. ça fait plaisir de voir ça cette année parce que ..... le ciel est en grève :cry:
Passionné depuis toujours, et traquant les orages sur les routes depuis 2015, rien ne m’arrête. Le Tout est une remise en question permanente afin d'y obtenir le Graal !

Avatar du membre
Vincent Lhermet
Ancien
Messages : 289
Enregistré le : ven. janv. 27, 2006 00:09
Localisation : Nîmes (30)
Contact :

Re: Trois jours d'orages entre Aveyron, Aude et Drôme (juin/juillet 2020)

Message par Vincent Lhermet »

Au top Christian !

Tu t'es bien démené et tu as été récompensé.

Très sympas les impacts à l'Est de Montélimar :love: La foudre sur le relief c'est le top !

Je te rejoins sur le fait que c'est la galère cette année pour avoir des orages dans nos secteurs habituels, pourtant propices. Mais comme tu le dis, nous avons la chance d'être à la croisée de plusieurs influences donc on peut compenser en se déplaçant raisonnablement (moins de 2 heures).

Vivement la semaine prochaine, en espérant que les Cévennes et le piémont se réveillent (en nocturne svp :lol: )

Avatar du membre
Eric Tarrit
Habitué
Messages : 122
Enregistré le : mar. mai 05, 2020 17:59
Localisation : Lyon
Contact :

Re: Trois jours d'orages entre Aveyron, Aude et Drôme (juin/juillet 2020)

Message par Eric Tarrit »

Au top ce récit ! Bien détaillé comme j'aime, (on se sent moins seul dans les hésitations de placements par exemple) et avec de belles photos en plus :rock:

Maxime Villaeys
Nouveau membre
Messages : 22
Enregistré le : lun. mars 30, 2015 04:23
Localisation : Périgueux
Contact :

Re: Trois jours d'orages entre Aveyron, Aude et Drôme (juin/juillet 2020)

Message par Maxime Villaeys »

Les images sont nettes et c’était de la bonne lecture. :book: Vraiment sympas le dernier récit dans la Drôme !

Avatar du membre
Bertrand Guibert
Nouveau membre
Messages : 17
Enregistré le : mar. mai 05, 2020 22:00
Localisation : Sud du Maine & Loire (49)

Re: Trois jours d'orages entre Aveyron, Aude et Drôme (juin/juillet 2020)

Message par Bertrand Guibert »

Yop !

Alors là, je ne sais quoi dire ! (Ça commence mal :lol: ).
Quelqu'un qui "blablate" : :firefirefire: :thnaksjap: : Je suis preneur, et plutôt deux fois qu'une !
Trop souvent, j'ai lu des reportages sur des sorties kérauniques qui se résumaient à ... un résumé niveau texte ... et c'est dommage.
Je comprends parfaitement que tout le monde n'est pas à l'aise avec la plume, enfin le clavier mais ces récits sont une plus-value sans égal. Le parfait complément des clichés.
Toute la préparation, les choix, les remises en question, les réglages, les erreurs ... enfin bref, tout ce que les photos ne peuvent pas retranscrire.
Autant l'avouer, ce récit est EXACTEMENT ce que j'aime.
Je suis comblé sur ce site, ce n'est pas le premier du genre que je dévore des yeux.

Que voulez-vous, en cet "hiver kéraunique" national, et encore plus dans notre région, les soirées sont longues devant la cheminée, euh non, devant les modèles désespérément déprimants !
Alors, ce genre de récit détaillé, c'est une traque par procuration ... et c'est déjà ça.

Dans les récits de mes "petites" traques (ou d'autres C.R. en lien avec la zique) sur d'autres forums, j'ai toujours eu tendance à être "un tantinet" prolixe :oops: alors ... je suis aux anges.

Bravo Mr Christian !
:rock: Heavy Metal is my Law :rock: Cats are my Gods

Avatar du membre
Mathieu Brochier
Administrateur - Site Admin
Messages : 726
Enregistré le : mer. juil. 22, 2009 13:59
Localisation : Villeurbanne
Contact :

Re: Trois jours d'orages entre Aveyron, Aude et Drôme (juin/juillet 2020)

Message par Mathieu Brochier »

Je prends enfin le temps de commenter ce joli récit.

Il y aura toujours un public pour lire les écrits un peu plus fournis que d'autres.

Tu as vécu de jolies situations malgré cette saison particulière sous beaucoup d'aspects.

Oui, devoir tourner le dos à un orage qui approche est un véritable crève-cœur, encore plus en apercevant de la foudre au loin.
Bravo pour ces belles images, en particulier les deux dernières. La 25 me parle beaucoup également.

Avatar du membre
Anthony Xavier
Administrateur - Site Admin
Messages : 1547
Enregistré le : jeu. avr. 17, 2008 21:18
Localisation : Lyon

Re: Trois jours d'orages entre Aveyron, Aude et Drôme (juin/juillet 2020)

Message par Anthony Xavier »

Et bien...en voilà un récit qui fait du bien...
Avec de belles images et un écrit fort sympathique.

Tu as su capter de belles ambiances bravo.
Anthony Xavier Contemplateur invétéré des cieux en colère.

Avatar du membre
Maxime Daviron
Administrateur - Site Admin
Messages : 115
Enregistré le : mar. avr. 21, 2020 17:47
Localisation : Haute-Garonne
Contact :

Re: Trois jours d'orages entre Aveyron, Aude et Drôme (juin/juillet 2020)

Message par Maxime Daviron »

Sacré récit, quelle moisson ! La dernière série, et notamment l'impact de la 40, est excellente. Bien joué ! :)

Avatar du membre
Martial
Ancien
Messages : 1258
Enregistré le : dim. mars 22, 2009 12:38
Localisation : Haute-Loire (43)
Contact :

Re: Trois jours d'orages entre Aveyron, Aude et Drôme (juin/juillet 2020)

Message par Martial »

Un panier bien plein ! La 40ème elle tue ! :heart:
Image

Avatar du membre
Anthony Martinet
Nouveau membre
Messages : 9
Enregistré le : mar. mai 05, 2020 16:47
Localisation : Haute Savoie
Contact :

Re: Trois jours d'orages entre Aveyron, Aude et Drôme (juin/juillet 2020)

Message par Anthony Martinet »

On a l'impression d'y être :)
Merci d'avoir pris le temps pour ce partage de qualité !

Ps : la 40 est superbe avec le 1/6s qui fait la diff :suspect:

Avatar du membre
Will Hien
Modérateur
Messages : 6099
Enregistré le : mar. mai 27, 2008 17:17
Localisation : Tournus (71)
Contact :

Re: Trois jours d'orages entre Aveyron, Aude et Drôme (juin/juillet 2020)

Message par Will Hien »

15 - 26 - 28 - 40 et 42 sont mes préférées... Y a de bien belles séries là !
Merci pour le partage. :firefirefire:

Répondre